J’ai testé le Coolsculpting et je vous montre mes résultats (partie 1)

Cet article est le premier volet du témoignage d’une patiente de PMLASER, venue effectuer un traitement par Coolsculpting chez PMLASER le 12 février 2018. Nous la remercions d’avoir accepté de partager son avis et ses photographies avant/après sur notre blog.

Je m’appelle Sophie et j’ai 32 ans. Depuis trois ans, j’ai pris quelques kilos que je stocke essentiellement sur le ventre. J’ai pris de bonnes résolutions en début d’année : j’essaie de mieux manger, de limiter les cocktails à l’heure de l’apéro et d’aller plus régulièrement à la salle de sport… mais je peine à faire dégonfler ma « petite bouée ». Je ne suis pas en surpoids, car je pèse 58 kg pour 1,70 m, mais j’aimerais retrouver un ventre plus plat et pouvoir remettre sans complexer certains petits hauts que je portais il y a quelques années.


C’est en venant à PMLASER pour des séances d’épilation laser que j’ai questionné le Dr Bourcier sur la cryolipolyse et le Coolsculpting®. Après m’avoir examinée et interrogée sur mes attentes, il m’a confirmé que j’étais bien éligible à ce traitement pour venir à bout de cette zone de graisse localisée sur mon abdomen (zone bien illustrée sur les photos ci-dessous ;-).
J’ai pris rendez-vous pour une séance la semaine suivante !

Témoignage coolsculpting : photo avant
Témoignage coolsculpting : photo avant

Le déroulé de ma séance de Coolsculpting® sur le ventre

Je n’ai pas pu m’empêcher, avant de me lancer, d’aller parcourir les forums sur internet. Et ce fut une bien mauvaise idée. J’y ai trouvé les témoignages de personnes qui disaient avoir souffert le martyr ! Cependant, par expérience personnelle, je fais confiance aux médecins de PMLASER et je sais que les machines Coolsculpting sont LA référence pour la cryolipolyse, mais je n’ai pu m’empêcher d’avoir un peu d’appréhension avant mon rendez-vous.


Une fois arrivée, on m’a conduite dans une salle agréable, équipée de la machine Coolsculpting®. On a commencé par une séance photo sous de multiples angles de prises de vues, devant un fond noir. C’est indispensable pour ensuite constater les résultats avant/après !


Le Dr Bourcier a dessiné sur mon ventre l’emplacement de l’applicateur avec un feutre rouge. Je me suis installée sur un divan confortable. Est ensuite venu le moment de me badigeonner d’un produit poisseux, puis d’installer l’applicateur. La machine s’est mise à aspirer légèrement mon bourrelet ventral, et c’était parti pour 35 minutes de refroidissement à -11°C !

 

Les dix premières secondes, j’ai ressenti le froid. Il a laissé place à une sensation de brûlure assez intense, qui a duré environ trois minutes. Marion, l’assistante des Dr Tantet et Bourcier, m’a fait la conversation pour me distraire. Cela n’a pas été insupportable, mais clairement pas agréable. Ensuite, la zone a été comme anesthésiée, et je n’ai plus perçu que le poids de l’applicateur sur mon ventre.

 

Les 30 minutes restantes sont passées rapidement : j’étais confortablement installée, couverte d’un plaid et munie de mon smartphone pour m’occuper. Une télévision était aussi à ma disposition. On m’avait confié un bip permettant d’appeler le médecin, qui est d’ailleurs passé régulièrement me voir pour s’assurer que tout allait bien.


La machine Coolsculpting® s’est arrêtée toute seule une fois le temps écoulé. Lors du retrait de l’applicateur, je m’attendais à voir apparaître un véritable glaçon sous mon nombril, mais ça n’a finalement pas été très impressionnant.
Pour optimiser les résultats, j’ai eu le droit à une courte séance d’ondes de choc. C’est sensé agir comme un super massage pour casser la graisse cristallisée par le froid, mais ce n’est pas très agréable. Heureusement, mon ventre était encore bien anesthésié par le froid et c’était rapide (environ une minute).

J’ai quitté le cabinet avec le ventre un peu rouge, comme vous le voyez sur la photo ci-dessous. En rentrant chez moi, j’ai pris du paracétamol pour prévenir l’apparition des douleurs.

Aspect du ventre après une séance de cryolipolyse coolsculpting
Aspect du ventre après une séance de cryolipolyse coolsculpting

La suite du témoignage de Sophie sur la cryolipolyse dans un second article.

J'ai testé le Coolsculpting et je vous montre mes résultats (partie 1)